En savoir plus sur la Loi Malraux

Un jardin pour célébrer le premier secteur sauvegardé loi Malraux

Le premier secteur sauvegardé de France


En 1964, la partie de la ville de Lyon appelée "Vieux-Lyon" devient le premier secteur sauvegardé de France. Nous devons cette décision à l'écrivain et homme politique André Malraux, alors ministre d'Etat chargé des affaires culturelles nommé par Charles de Gaulle. La plupart de nos lecteurs connaissent bien la loi Malraux, mais il est probable que beaucoup connaissent l'homme plutôt après avoir lu le roman La Condition humaine pendant leurs jeunes années.

André Malraux ne fut pas seulement l'auteur de romans, mais donc d'une loi Malraux et de la création d'un inventaire : l'inventaire général du patrimoine culturel. Pour connaître en détail ce qu'est un secteur sauvegardé, consultez le site Loi Malraux immobilier.

Lyon a fêté les 50 ans du secteur sauvegardé loi Malraux cette année


Le 12 mai 1964 pour être exact, le quartier du Vieux-Lyon est devenu, grâce à la "loi Malraux" (4 août 1962), le premier secteur sauvegardé délimité de France. Une occasion que ne manque pas de fêter la ville. Cette année, dès le 12 mai, Lyon lançait plusieurs événements pour fêter le cinquantenaire de ce classement historique en secteur sauvegardé.

Un jardin André Malraux pour fêter la loi Malraux


Le conseil municipal de Lyon a décidé l'aménagement du "Jardin André Malraux", jardin public, au coeur du 5e arrondissement de Lyon, aux abords de la place des Minimes, entre la rue de l’Antiquaille et la rue Professeur Pierre Marion.

Donnant accès au Vieux-Lyon, ce jardin André Malraux a été créé à la demande de l'adjoint au Maire de Lyon, délégué au Patrimoine, à la Mémoire et aux Anciens Combattants, et en accord avec du maire du 5e arrondissement lui-même.

Citation d'André Malraux sur le patrimoine


« Les nations ne sont plus seulement sensibles aux chefs d’œuvre, elles le sont devenues à la seule présence de leur passé. Ici est le point décisif : elles ont découvert que l’âme de ce passé n’est pas faite que de chefs d’œuvre, qu’en architecture un chef d’œuvre isolé risque d’être un chef d’œuvre mort ».