En savoir plus sur la Loi Malraux

Loi Malraux, les pièges à éviter

Loi Malraux, les pièges à éviter : rappel du dispositif



Le dispositif Malraux permet de réaliser une réduction d’impôt importante. Pour cela, il faut accomplir des travaux de rénovation sur un bâtiment ancien situé dans un site patrimonial remarquable ou dans un quartier ancien dégradé ou encore dans l’un des 53 quartiers du nouveau programme de renouvellement urbain (si vos dépenses sont réalisées entre la fin 2018 et jusqu’à la fin 2019). Vous devez ensuite mettre votre bien en location durant 9 ans.

Loi Malraux, les pièges à éviter : les points de vigilances


Il est important d’anticiper les dépenses et les échéances si vous envisagez un investissement en Loi Malraux afin de ne pas rencontrer d’éventuels troubles financiers. Sachez que vous ne percevrez l’avantage fiscal à la condition que le bien soit rénover intégralement. Ainsi les travaux sont importants et parfois complexes selon le bâtiment ils sont réalisés sous le suivi d’un l’Architecte des Bâtiments de France. 


Loi Malraux, les pièges à éviter : les avantages La loi Malraux n’entre pas dans le plafonnement des niches fiscales fixé à 10 000 €. C’est donc un des dispositifs fiscaux les plus puissants et performants de France. Si vous envisagez investir dans un bien éligible à la loi Malraux, nous vous conseillons de faire appel à un expert en investissement. Il est aussi important de définir le budget que vous souhaitez allouer à l’opération ainsi que la zone éligible à la loi Malraux dans laquelle vous souhaiteriez investir. Pour plus de renseignements contactez un de nos conseillers en gestion de patrimoine