En savoir plus sur la Loi Malraux

Prix immobilier ancien : Les 10 villes où les prix ont le plus augmenté

La hausse des prix de l’immobilier ancien en France s’accélère. Devenir propriétaire en juin 2017, coûte beaucoup plus cher qu’en janvier 2017 ou qu’en juin 2016. Dans certaines villes les prix flambent, les professionnels de l'immobilier craignent que la bulle spéculative explose.

Seloger.com nous donne le classement des villes connaissant les plus fortes hausses.

Focus sur ces villes connaissant les plus fortes hausses.

Prix immobilier ancien : Le Mans en tête du classement


Dans le palmarès des villes connaissant les plus fortes hausses des prix de l’immobilier, arrive en tête le Mans. Selon les chiffres du baromètre du site d’annonces immobilières SeLoger, au Mans, les prix de l’immobilier ancien connaissent une hausse de 11,5 %. C’est dans la préfecture de la Sarthe que l’on voit la plus forte augmentation en un an en France. Dans cette ville disposant d’un patrimoine historique riche, le prix au m² est de 1 974 € en moyenne.

Arrive en deuxième position la ville de Nîmes ; « la Rome Française » a vu ses prix augmenter de 11 %. Le prix d’un appartement se négocie en moyenne à 2 096 € le m². La ville de Nîmes se classe désormais 8ème dans le palmarès des villes ou investir en France selon Explorimmo.com (en 2016 la ville était à la douzième place). Cette augmentation des prix serait la "rançon du succès". 

Enfin, Bordeaux clôture le podium, avec une progression de 9,5 %. Le prix du m² se négocie à 3 989 € en moyenne. La capitale Girondine profite de son attractivité, elle se hisse régulièrement dans le classement des villes où il fait bon vivre.

Prix immobilier ancien : Et pour le reste du classement ?


Pour le reste du classement on retrouve Metz en 4ème position, qui a vu ses prix dans l’ancien augmenter de près de 9 %. Le prix du m² se négocie à 2 249 €. 

De la 5ème à la 10ème position on retrouve dans l’ordre :

► Strasbourg, avec une progression de 8 % et les prix au m² se négociant à 3 247 € en moyenne

►  Besançon, qui connaît une progression de 7,3 %, et les prix du m² se négociant à 2 068 € en moyenne
►  Lyon, qui a vu ses prix progresser de 5,9 %. Pour devenir propriétaire dans la Ville des Lumières il faut débourser en moyenne 4 136 € du m².
►  Nantes, avec une progression de 5,6 %, le m² coûte 3 192 € en moyenne.
► Nice, connaît une progression de 5,2 %, les prix du m² valent désormais 4 001 € en moyenne.

La hausse des prix de l’immobilier ancien touche donc la plupart des grandes villes, néanmoins, il est encore possible de réaliser de bonnes affaires en investissant dans l’immobilier ancien en bénéficiant d'avantages fiscaux via des dispositifs comme la loi Malraux et le déficit foncier par exemple. 

Dans certaines communes de petites ou de tailles moyennes, les prix restent encore stables

Pour en savoir plus,contactez un conseiller, expert de l’immobilier ancien.

Source : LeFigaro.fr