En savoir plus sur la Loi Malraux

Qui est vraiment André Malraux ?

André Malraux arrête ses études à 17 ans. Toutefois il est féru de littérature et grâce à son bagage littéraire, il devient libraire. Il rédige lui-même plusieurs articles et entre dans le cercle artistique et littéraire parisien. En 1923, sa femme et lui prélèvent des statuts dans un temple khmer abandonné. Il est arrêté et assigné à résidence au Cambodge. Sa femme qui a pu revenir en France, a mené une mobilisation d’intelligentzia parisienne qui lui a permis d’être libéré.
 

 

Qui est vraiment André Malraux : son engagement politique


Il s’engage pour la lutte contre la colonisation et retourne à Saïgon, il crée le journal d’Indochine qui est interdit en France. En 1933, Il s’engage contre le fascisme et en 1936, il commande une escadrille lors de la guerre d’Espagne, il est fait prisonnier 4 ans plus tard, mais il parvient tout de même à s’échapper. En 1944, il vit dans le sud de la France et s’engage dans la Résistance avec le pseudonyme « Colonel Berger ». Il rencontre le Général de Gaule un an plus tard. De 1946 à 1958 il publie plusieurs de ces œuvres telles que « Les voix du silence », « La métamorphose des Dieux » ou « le musée imaginaire ».

 

 

Qui est vraiment André Malraux : la défiscalisation Malraux


De 1959 à 1969, il est chargé des affaires culturelles, il créa ainsi les maisons de la culture. Nous lui devons également plusieurs ouvrages tels que « la voie royale ou encore l’espoir » ou encore la fameuse loi Malraux visant à conserver l'intégrité des quartiers historiques dans une période de renouvellement urbain. En effet, La défiscalisation Malraux est née en 1962 par le texte de Loi n° 62-903 du 4 août 1962. Elle complète la législation sur la protection du Patrimoine Historique et esthétique Français en rendant plus facile la restauration immobilière. A cette époque les centres-villes sont réaménagés dans le but de faciliter les déplacements et de développer les surfaces commerciales, de bureaux et de services. André Malraux porte une attention particulière aux abords des monuments historiques qu'il veut protéger. La loi du 4 août 1962 prend en considération l'existence d'ensembles urbains qui se veulent cohérents et les organise afin de les valoriser. Ainsi, nait, le premier secteur sauvegardé dans la ville de Sarlat en Dordogne. Il conserve le tracé historique de ses rues médiévales et les façades construites à la Renaissance.



Qui est vraiment André Malraux : évolution de la loi


Aujourd'hui, le dispositif Malraux a évolué tant dans ses conditions d'applications que dans les avantages fiscaux qu'il procure. Depuis le 1er janvier 2009, l'avantage fiscal de la Loi Malraux donne droit à une réduction d'impôt. Dans l'ancien régime Malraux, les travaux donnaient la possibilité de déduire de ses revenus le montant des sommes décaissé. Aujourd'hui c'est une réduction d'impôt étalée sur la durée des travaux sans jamais dépasser quatre années. Malraux met fin à ses fonctions de ministre en 1969, à la démission de Charles de Gaulle. Il écrira dans ses livres des passages dédiés à la mort du Général de Gaulle dans « les Chênes qu’on abat », mais aussi celle de la mort de sa femme Louise de Vilmorin dans « Des hôtes de passage » ou encore lorsque lui-même frôla la mort dans « Lazare ». Il meurt le 23 novembre 1976 et son corps sera transféré au panthéon en 1996.