En savoir plus sur la Loi Malraux

Restauration et défiscalisation d’un bien immobilier en loi Malraux

Instaurée en 1962 à l’initiative d’André Malraux, ancien ministre français, la loi Malraux visait initialement à sauvegarder le patrimoine architectural national en favorisant la restauration immobilière par les investisseurs particuliers. La loi Malraux est un dispositif incitatif.
Elle permet encore aujourd’hui d’enrichir son patrimoine de logements de caractère dans des secteurs historiques, le plus souvent en centre-ville.

Grâce à l’investissement immobilier en secteur sauvegardé ou en ZPPAUP,  vous vous enrichissez de plusieurs manières. La première étant en donnant une seconde vie à un immeuble de valeur en zone urbaine, d’autre part en réduisant vos impôts donc en augmentant votre pouvoir d’achat. Enfin, les investissements en loi Malraux étant des investissements locatifs, ils génèrent donc des revenus.

Choisir la loi Malraux lorsque l’on est fortement imposé s’avère donc être un choix aussi valorisant que pragmatique.


Comment enrichir son patrimoine et défiscaliser avec la loi Malraux ?

Les immeubles en loi Malraux, se distinguant par leur richesse historique, architecturale et historique, sont principalement situés dans les secteurs sauvegardés, les zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP), ou les aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP ou AMVAP).


Le taux de l’avantage fiscal varie alors selon l’emplacement du foncier. Le levier de défiscalisation lui est principalement lié au montant des travaux (plafonné à 100 000 € par an). La restauration, obligatoirement conduite sous le contrôle d’un Architecte des Bâtiments de France, doit être intégrale, et les logements mis en location (nue) pour une durée minimum de 9 ans dans les 12 mois suivant la date d’achèvement des travaux.


La restauration et défiscalisation d’un immeuble en loi Malraux est particulièrement intéressante pour les amoureux de la belle pierre fortement fiscalisés. Ils peuvent ainsi préparer leur retraite en générant des revenus complémentaires.


Le dispositif Malraux a été prorogé jusqu’au 31 décembre 2017.