En savoir plus sur la Loi Malraux

SCPI et loi Malraux : une combinaison opportune !

L’investissement locatif s’est particulièrement bien porté cette année 2016. Le marché a attiré des investisseurs de tous profils, portés par des taux bas et une offre éclectique présente sur l’ensemble du territoire (aussi bien dans l’immobilier neuf qu’ancien).

Alors que de nombreuses réformes entreront en application en 2017 (encadrement des loyers à Lille, nouveau dispositif de réduction d’impôts des résidences de tourisme, réforme des copropriétés…), la loi Malraux est, elle, impactée par le projet de loi de finances rectificative 2016 ; Trois nouvelles mesures viennent ainsi enrichir le texte initial, rendant le dispositif plus souple et attractif.
Autre nouveauté, la zone d’éligibilité tiendra désormais compte des « Sites Patrimoniaux Remarquables » (loi relative à la liberté de création, à l'architecture et au patrimoine).

Les français investissent généralement dans l’immobilier locatif dans une logique d’épargne et de succession. L’immobilier ancien n’est pas le seul placement qu’ils privilégient, la pierre-papier est également très prisée et idéale pour générer des revenus réguliers et diversifier son patrimoine. On parle alors de SCPI fiscales. Il en existe différents types, nous parlerons ici des SCPI Malraux.

Quelle différence y a-t-il entre SCPI et loi Malraux ? Pourquoi choisir entre SCPI et loi Malraux quand on peut profiter des avantages des deux ?

Différences entre SCPI et loi Malraux


Une SCPI est un véhicule d’investissement collectif consistant en la collecte de capitaux en vue d’une acquisition immobilière (bureaux, locaux, habitation…). Les porteurs de parts deviennent sociétaires de la SCPI. 

En contrepartie ils perçoivent une rente régulière (viagère) au prorata de la part de capital qu’ils détiennent.

Tickets d’entrée faibles, mutualisation des risques (locatifs notamment), gestion opérée par un tiers déterminé, revenus réguliers sécurisés… En termes de placement et d’épargne, les SCPI ne manquent pas d’atouts. Les SCPI s’adressent à tout type d’investisseur.

La loi Malraux est également un investissement locatif. Il permet aux contribuables fortement imposés de bénéficier d’une réduction d’impôts calculée sur le montant des travaux engagés pour la restauration complète d’un immeuble situé en zone éligible.
La réduction d’impôts varie selon l’emplacement de l’immeuble : en secteur sauvegardé (30%) ou en ZPPAUP (22%). Le montant des travaux est plafonné à 100 000 € par an (sur 3 ans) et le bien doit être mis en location nue et à usage d’habitation principale pendant au moins 9 ans.

Investir dans une SCPI Malraux


Les SCPI Malraux permettent de combiner les avantages de la SCPI (mutualisation des risques, aucun souci de gestion…) et de la loi Malraux (réduction d’impôts).

La SCPI Malraux acquiert et rénove des logements de prestige situés en zones éligibles (secteur sauvegardé ou ZPPAUP). Ceux-ci sont mis en location pendant 9 ans.

Dans le cadre d’une souscription en SCPI Malraux, les sociétaires détiennent une quote-part à hauteur du montant de leur souscription. Les bénéficiaires peuvent alors obtenir une réduction d’impôts en « one shot » équivalente à 18% du montant investi.


Pour en savoir plus sur les SCPI Malraux, contactez un spécialiste.