SCPI Malraux : avantages et recommandations
Suite à l'épidémie du CoVid-19 et à la mise en place du télé-travail de l'ensemble de nos équipes, nous vous invitons à nous contacter de préférence par e-mail.

En savoir plus sur la Loi Malraux

SCPI Malraux : avantages et recommandations

SCPI Malraux : les avantages


Les SCPI offrent de bons rendements avec des risques réduits. La digitalisation des SCPI les rend plus accessibles de même que leur disponibilité contribue à l’enthousiasme autour de ce placement. Souscrire à une SCPI Malraux est un bon moyen d’investir dans le dispositif Malraux à moindre coût. Seuls deux opérateurs proposent le dispositif Malraux en SCPI :

-  les sociétés de gestion Inter Gestion, avec la gamme Pierre Investissement et

- Urban Premium avec la gamme Prestigimmo qui permet une réduction d'impôts de 30% des travaux l'année de souscription.


SCPI Malraux : nos recommandations


En effet, la souscription de part à une SCPI Malraux vous permet d’obtenir une réduction d’impôt de 22% à 30 % du montant investi selon la situation géographique du bien en question.

La réduction sera de 30 % si l’immeuble se situe dans un Site patrimonial remarquable avec PSMV (plan de sauvegarde et de mise en valeur) approuvé, dans un QAD (quartiers anciens dégradés), un quartier conventionné NPNRU ou un ancien secteur sauvegardé.

La réduction sera de 22% pour les biens situés dans un Site patrimonial remarquable avec PVAP (plan de valorisation de l'architecture et du patrimoine) approuvé ou dont le programme de restauration a été déclaré d'utilité publique. Il est aussi possible d’investi dans un bien éligible utilisé à usage de bureau pour le convertir en habitation. 

L’investissement Malraux est totalement indiqué dans le cas où vous souhaitez gommer immédiatement un impôt sur le revenu dans le cas de l’acquisition d‘un revenu exceptionnel élevé par exemple. D’autant plus, que la défiscalisation Malraux n’entre pas dans le plafond des niches fiscales (10 000 €). Dans le cadre du calcul de la plus-value, les travaux pris en compte dans le calcul de la réduction d’impôt ne pourront pas l’être une nouvelle fois.